Telecharger Un Roman En Neuf Lettres

Télécharger Lire

Roman en neuf lettres

roman en neuf lettres
  • ISBN : 1530626161
  • Total de Pages : 28 pages
  • Date de Sortie : Samedi 19 Mars 2016
  • Auteur : Fiodor Dostoievski
  • Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform
  • Nom de Fichier : roman-en-neuf-lettres

Roman en neuf lettres est écrit par Fiodor Dostoievskiavec un total de 28 pages et publié par CreateSpace Independent Publishing Platform.

Télécharger Lire

Roman en neuf lettres

roman en neuf lettres
  • ISBN :
  • Total de Pages : pages
  • Date de Sortie : Mardi 27 Septembre 2011
  • Auteur : Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski
  • Éditeur :
  • Nom de Fichier : roman-en-neuf-lettres

Roman en neuf lettres est écrit par Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski le September 27, 2011.

Télécharger Lire

Ce livre est une oeuvre du domaine public éditée au format numérique par Ebooks libres et gratuits. L’achat de l’édition Kindle inclut le téléchargement via un réseau sans fil sur votre liseuse et vos applications de lecture Kindle.

Roman en neuf lettres

roman en neuf lettres
  • ISBN :
  • Total de Pages : 24 pages
  • Date de Sortie : Vendredi 7 Juin 2013
  • Auteur : Fyodor Mikhailovich Dostoyevsky
  • Éditeur : Bibebook
  • Nom de Fichier : roman-en-neuf-lettres

Roman en neuf lettres est écrit par Fyodor Mikhailovich Dostoyevskyavec un total de 24 pages et publié par Bibebook le March 14, 2013.

Télécharger Lire

Dans cette nouvelle - tout à fait mineure dans l'oeuvre de l'auteur, et même d'une qualité assez «moyenne»... - deux joueurs de cartes s'unissent pour extorquer de l'argent à un jeune homme riche, Eugène. Le premier, Pierre Ivanovitch, a emprunté trois cent cinquante roubles au second pour monter cette supercherie et il évite de le rencontrer. Le second lui écrit de longues lettres en l'accusant de mauvaise foi. Enfin, complètement brouillés, chacun d'eux envoie à l'autre un billet doux écrit par la femme de l'autre...

Lettres de mon moulin - Texte intégral

lettres de mon moulin texte int?gral
  • ISBN : 2010021649
  • Total de Pages : 320 pages
  • Date de Sortie : Mercredi 5 Novembre 2014
  • Auteur : Alphonse Daudet
  • Éditeur : Livre de Poche Jeunesse
  • Nom de Fichier : lettres-de-mon-moulin-texte-int?gral

Lettres de mon moulin - Texte intégral est écrit par Alphonse Daudetavec un total de 320 pages et publié par Livre de Poche Jeunesse.

Télécharger Lire

Téa Sisters, Tome 9 : Une lettre d'amour bien mystérieuse

t?a sisters tome 9 une lettre d amour bien myst?rieuse
  • ISBN : 2226392424
  • Total de Pages : 118 pages
  • Date de Sortie : Mercredi 4 Janvier 2017
  • Auteur :
  • Éditeur : Albin Michel Jeunesse
  • Nom de Fichier : t?a-sisters-tome-9-une-lettre-d-amour-bien-myst?rieuse

Téa Sisters, Tome 9 : Une lettre d'amour bien mystérieuse est écrit par avec un total de 118 pages et publié par Albin Michel Jeunesse le January 4, 2017.

Télécharger Lire

Roman en neuf lettres

roman en neuf lettres
  • ISBN :
  • Total de Pages : 24 pages
  • Date de Sortie : Samedi 19 Août 2017
  • Auteur : Th. Dostoïevsky
  • Éditeur :
  • Nom de Fichier : roman-en-neuf-lettres

Roman en neuf lettres est écrit par Th. Dostoïevskyavec un total de 24 pages le August 19, 2017.

Télécharger Lire

Voilà déjà trois jours que je vous poursuis, pourrais-je dire, mon très-cher ami, ayant besoin de vous parler pour une importante affaire, et je ne vous trouve nulle part. Hier, ma femme, en visite chez Semen Alexeïtch, faisait à votre sujet une plaisanterie assez spirituelle : elle a dit que vous et votre femme Tatiana Petrovna, vous faites un ménage de Juifs errants. Il n’y a pas trois mois que vous êtes mariés, et vous négligez déjà vos pénates. Nous avons beaucoup ri, — très-sympathiquement pour vous, d’ailleurs. — Mais sérieusement, mon très-cher, vous m’avez donné bien du souci.

..

Roman en neuf lettres

roman en neuf lettres
  • ISBN :
  • Total de Pages : 30 pages
  • Date de Sortie : Mardi 12 Septembre 2017
  • Auteur : Fédor Dostoïevski
  • Éditeur :
  • Nom de Fichier : roman-en-neuf-lettres

Roman en neuf lettres est écrit par Fédor Dostoïevskiavec un total de 30 pages le September 12, 2017.

Télécharger Lire

Dans cette nouvelle - tout à fait mineure dans l'oeuvre de l'auteur, et même d'une qualité assez «moyenne»... - deux joueurs de cartes s'unissent pour extorquer de l'argent à un jeune homme riche, Eugène. Le premier, Pierre Ivanovitch, a emprunté trois cent cinquante roubles au second pour monter cette supercherie et il évite de le rencontrer. Le second lui écrit de longues lettres en l'accusant de mauvaise foi. Enfin, complètement brouillés, chacun d'eux envoie à l'autre un billet doux écrit par la femme de l'autre...

Extrait:


Voilà déjà trois jours que je vous poursuis, pourrais-je dire, mon très-cher ami, ayant besoin de vous parler pour une importante affaire, et je ne vous trouve nulle part. Hier, ma femme, en visite chez Semen Alexeïtch, faisait à votre sujet une plaisanterie assez spirituelle : elle a dit que vous et votre femme Tatiana Petrovna, vous faites un ménage de Juifs errants. Il n’y a pas trois mois que vous êtes mariés, et vous négligez déjà vos pénates. Nous avons beaucoup ri, — très-sympathiquement pour vous, d’ailleurs. — Mais sérieusement, mon très-cher, vous m’avez donné bien du souci. Semen Alexeïtch me demandait si vous n’étiez pas au bal du club de la Société Unie. Je laisse ma femme chez Semen Alexeïtch, et je vole au club. Il y a de quoi rire et pleurer. Imaginez-vous ma situation : je vais au bal, seul, sans ma femme ! Ivan Andreïtch me rencontre dans le vestibule, et, me voyant seul, en conclut aussitôt, le misérable, que j’ai pour le bal un goût passionné. Il me prend sous le bras, et veut m’entraîner chez un maître à danser, me disant qu’à la Société Unie on n’avait pas la place de danser, et qu’il avait la tête fatiguée par le patchouli et le réséda. Je ne trouve ni vous, ni Tatiana Petrovna. Ivan Andreïtch me jure que vous êtes allé au Malheur d’avoir trop d’esprit[1], au théâtre Alexandrinsky.

J’y vole. Là pas plus qu’ailleurs je ne vous trouve. Ce matin je pensais vous rencontrer chez Tchistoganov. Pas du tout. Tchistoganov m’envoie chez Perepalkine. Là, la même chose. En un mot, je me suis exténué. Je vous écris, pas d’autre parti à prendre. Il ne s’agit pourtant pas de littérature dans mon affaire. (Vous me comprenez !) Il vaudrait mieux nous expliquer de vive voix et le plus vite possible. Je vous prie donc de venir chez moi avec Tatiana Petrovna prendre le thé. Mon Anna Mikhaelovna sera ravie de votre visite. À propos, mon très-cher ami, puisque je vous écris, je vais aussi vous rappeler certaine chose. Je suis forcé de vous faire un reproche, mon honorable ami. Vous m’avez fait une plaisanterie un peu légère… Brigand ! Vers le 15 du mois passé vous m’avez amené un de vos amis, Evgueni Nikolaïtch, que vous me recommandiez chaudement, — ce qui est à mes yeux le plus sacré des passe-ports. — Je me réjouis de cette occasion de vous être agréable, j’ouvre mes bras et ma maison à votre ami. Mais je ne savais pas que ce fût une manière de me mettre la corde au cou. Une jolie affaire ! Je n’ai pas le temps de vous expliquer tout cela, et d’ailleurs ce ne sont pas des choses à écrire. Mais je vous prie, mon méchant ami, d’insinuer à votre jeune homme, délicatement, comme entre parenthèses, à l’oreille, en douceur, qu’il y a dans la capitale beaucoup d’autres maisons que la mienne. Je suis excédé, mon petit père ! Quand nous nous verrons, je vous conterai tout. Non pas que ce jeune homme ait de mauvaises manières, ou des vices, non pas ! C’est un garçon charmant et aimable. Mais attendez un peu que nous puissions nous parler. En attendant, si vous le voyez, insinuez-lui donc, mon très-honoré, que… Vous savez quoi, mon très-honoré ami. Je l’aurais fait moi-même, mais vous connaissez mon caractère : je ne puis m’y décider, voilà ! D’ailleurs, c’est vous qui me l’avez présenté. En tout cas, ce soir nous nous expliquerons ces détails, et maintenant au revoir. Je reste, etc.